Littérature·Romans graphiques

Chaque soir à onze heures

Chaque soir à onze heures, roman graphique de Camille Benyamina et Eddy Simon aux Éditions Casterman.

La Petite Histoire :

Willa est une jeune parisienne en couple avec le beau Iago, le frère de sa meilleure amie.

Lors d’une soirée, elle rencontre le mystérieux Edern et elle va découvrir les sombres secrets de sa famille.

L’avis de la Belette :

Adapté du roman éponyme de Malika Ferdjoukh, que je n’ai pas lu, les auteurs ont réussi à mettre en 90 pages, ce roman de 400 pages.

Les dessins proposent des couleurs à la fois douces et sombres. Le travail des deux auteurs est complémentaire et je n’ai pas eu l’impression qu’ils étaient 2.

Un roman graphique dont j’ai autant aimé les dessins que l’intrigue. Cette dernière est à mi-chemin entre le fantastique et le thriller, avec une bonne dose de suspense. Dans ce roman, il est question d’amour, d’amitié et de secrets de famille.

Et même si j’ai parfois trouvé que les éléments s’enchaînaient un peu trop vite, tout comme la fin, j’ai beaucoup aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s