Littérature·Romans

La chaleur

La chaleur, primo-roman de Victor Jestin aux Éditions Flammarion.

La Petite Histoire :

Léonard, en vacances dans un camping, voit son pote Oscar s’étrangler et ne bouge pas pour l’aider. Il va même jusqu’à cacher son corps. Va durer alors pour lui les 48 heures les plus longues de sa vie.

L’avis de la Belette :

Un roman que je pensais plus angoissant, plus prenant. Or, il ne se passe pas grand-chose. S’il n’y avait pas le décès d’Oscar il ne se passerait rien dans ces quelques 160 pages. Si, son chien qui se perd et qu’il cherche, un pote homo et une fille qui ne veut pas de lui. Je n’ai, je crois, pas compris où l’auteur voulait nous amener. Je pensais aller vers le notion de culpabilité, de remords mais il n’en est rien. C’est plutôt un roman sur les turpitudes adolescentes.

De plus, le personnage de Léonard n’est absolument pas travaillé. Il n’y a pas de travail sur les émotions de ce personnage, juste les sentiments d’un ado mal dans sa peau.

C’est néanmoins un roman bien écrit, à la plume fluide, l’ayant vite lu. Je trouve dommage que la trame de ce roman ne soit pas à la hauteur du style.

Je n’ai malheureusement pas grand-chose à vous dire de plus à part que je n’ai pas aimé !

Sortie prévue le 28 août 2019.

2 commentaires sur “La chaleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s