Esprit d’Hiver

Esprit d’Hiver, huis-clos de Laura Kasischke aux Éditions Le Livre de Poche.

La Petite Histoire :

Aujourd’hui c’est Noël et la neige s’amoncelle à l’extérieur. A l’intérieur d’une maison, Holly se retrouve en tête à tête avec sa fille Tatiana, adoptée en Sibérie il y a 15 ans de cela.

Or, en ce jour de fête, Holly se réveille avec une sensation étrange, une angoisse inexpliquée.

L’avis de la Belette :

Décidément, entre Laura Kasischke et moi, la mayonnaise ne prend pas. J’ai lu « Rêves de garçons » (dont j’ai parlé ici : https://www.instagram.com/p/BgQ_nUdD6KU/ ) et je n’étais déjà pas convaincue. J’ai lu beaucoup de critiques élogieuses sur « Esprit d’hiver« , je me suis dit que c’était peut-être le moyen de me réconcilier avec cette auteure.

On m’annonçait un huis-clos oppressant et angoissant mais je dirais plutôt un huis-clos ennuyant. Car en effet tout au long de ces 200 pages, je me suis ennuyée. Il faut dire qu’en même temps, il ne se passe pas grand-chose. Holly est dans la cuisine, Tatiana descend, elles se disputent, Tatiana change de vêtement et ça recommence, le tout ponctué de souvenirs sur l’adoption de Tatiana.

Je n’ai pas réussi à avoir de l’empathie pour aucun des personnages. J’étais trop à distance d’eux et ils n’ont pas réussi à me faire immerger dans cette histoire.

La révélation sauve un peu ce roman mais il ne m’a pas fait oublié tout le reste.

Bref, je n’ai pas aimé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s