Littérature·Témoignages

Tu nous remercieras plus tard

Tu nous remercieras plus tard, un témoignage de Vincent Billerot aux Éditions Librinova.

La Petite Histoire :

L’auteur témoigne de son expérience. Il est kinésithérapeute mais il a aussi un don, celui de guérir certaines maladies.

L’avis de la Belette :

J’ai reçu ce livre numérique via le compte Instagram de la maison d’édition Librinova qui le proposait en service presse. Je remercie la maison d’édition ainsi que l’auteur pour son envoi et leur confiance.

Ce témoignage est très intriguant. Il traite entre autres du syndrome d’évitement, du trouble de la personnalité évitante. Vous apprendrez beaucoup sur cette pathologie. L’auteur a inséré des liens et des extraits d’articles que vous pourrez consulter ensuite.

J’ai eu un peu de mal au début. Il apparaît comme un être cynique, assez imbu de sa personne. Je me suis même dit : « Mais pour qui il se prend ? » Mais ne vous arrêtez pas à ces pages, car cela vaut le détour. J’ai beaucoup ri. L’auteur joue avec les mots mais aussi avec les chansons. Vous ne pourrez vous empêcher de les fredonner.

Il met en lien cette pathologie avec son vécu passé et présent. Car il traite aussi de sa relation à ses parents, relation très difficile au demeurant avec une mère psychologiquement atteinte et un père peu présent.

Il traite aussi de la mort, de notre relation à elle, de la façon dont on l’appréhende, dont on la perçoit, que ce soit personnellement mais aussi pour nos proches.

C’est un récit introspectif qui met en avant aussi la condition des soignants et à quel point il est parfois difficile en tant que soignant, d’écouter les messages de notre corps. Souvent, les soignants ont tendance à s’oublier à force de penser au bien-être de leurs patients. Je pars du principe que l’on ne devient pas soignant par hasard.

« Les malades croient que nous les soignons mais sans le savoir ce sont eux qui nous guérissent. »

Une fin des plus surprenantes d’un récit qui m’aura au final plus touchée que je ne le pensais de prime abord. Un véritable objet littéraire non identifié.

Bref, j’ai bien aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s