Littérature·Thrillers, romans noirs

Les Murmures du Lac

Les murmures du lac, un roman à suspense de Karine Lebert aux Éditions France Loisirs.

La Petite Histoire :

Isaure revient dans sa région natale, la Vendée, d’où elle est partie brusquement 20 ans auparavant. Voulant renouer avec Lucille, sa sœur jumelle, elle assiste à son accident mortel. Une idée folle va germer en elle, elle va prendre la place de sa sœur.

L’avis de la Belette :

J’ai entendu parler de cette auteure grâce à Laure du compte @Boulimielivresque sur Instagram et du blog éponyme (Je vous mettrais les liens en bas de l’article). J’ai d’ailleurs lu ce roman en lecture commune avec elle. Et nous avons eu les mêmes ressentis. N’hésitez pas à aller voir son article. Outre ce roman, Karine Lebert a écrit un diptyque sur la seconde guerre mondiale qui avait enchanté Laure (Les amants de l’été 44 et Pour l’amour de Lauren).

Ici, c’est un roman plus contemporain, plus un roman à suspense. Si vous aimez l’action, ce n’est pas le cas ici. Nous suivons donc Isaure qui suite à l’accident de sa sœur va prendre sa place. Il faut dire que malgré leur gémellité, les 2 sœurs ont des vies diamétralement opposées. La ressemblance physique est là mais c’est tout. Tout a déjà commencé dès l’enfance, Isaure avait du mal à obtenir l’attention de ses parents, et particulièrement de sa mère, face à la perfection de sa sœur. Elles ne partageaient rien. On ne retrouve pas ici les liens particuliers qui unissent les jumeaux monozygotes. Autant Isaure a eu une vie de baroudeuse, autant Lucille a une situation aisée. On apprend qu’Isaure est parti brutalement suite à un événement que l’on découvrira au cours de la lecture. Isaure va peu à peu se fondre dans la vie de sa sœur, malgré la surprise qui l’attend. Elle découvrira aussi que sa sœur n’avait pas une vie si parfaite que ça et qu’elle aussi avait ses secrets.

Autant la première partie est intéressante, la lecture fluide, autant je n’ai pas compris le chemin qu’a pris la seconde partie. Certaines situations m’ont paru invraisemblables et ont nuit à la cohérence du récit. La placidité des proches ainsi que de la police m’a agacé. Je n’ai rien ressenti de particulier pour Isaure aussi, qui se révèle être au final une sacrée manipulatrice. Malgré de petites difficultés rencontrées, elle s’en est sortie à chaque fois un peu trop facilement à mon goût.

Néanmoins, j’ai apprécié les descriptions de l’ile d’Yeu, de la Vendée. L’auteure aura eu le mérite de me faire un peu voyager. Même si l’intrigue en elle-même ne m’a pas emballée, sa plume oui. Je découvrirais donc avec plaisir sa diptyque.

Bref, une histoire de femmes, de sœurs, de liens fraternels, qui ne m’a pas convaincue.

Liens de Laure :

Instagram : https://www.instagram.com/boulimie_livresque/?hl=fr

Blog : http://boulimielivresque.blogspot.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s