Littérature·Thrillers, romans noirs

La Femme à Droite Sur la Photo

La femme à droite sur la photo, un roman de Valentin Musso publié aux Éditions du Seuil.

La Petite Histoire :

Dans les années 90, David est un célèbre scénariste à Hollywood. Dans le creux de la vague, il va être contacté par le non moins célèbre réalisateur Wallace Harris pour travailler avec lui.

Or, il s’avère que ce dernier est celui par qui la carrière d’actrice de la mère de David, Élisabeth, devait être lancée. Et ce, avant qu’elle disparaisse à la fin des années 50.

David va alors enquêter pour essayer de découvrir ce qui est arrivé à sa mère.

L’avis de la Belette :

J’aime beaucoup l’univers que propose à chaque roman Valentin Musso. Sa plume m’attire plus que celle de son frère Guillaume, j’y suis plus sensible. Et puis à chaque roman, l’auteur fait un très gros travail de recherche. Que ce soit dans Le murmure de l’ogre, un roman de l’entre deux guerres, Les cendres froides sur la seconde guerre mondiale ou ici avec un fond de maccarthysme, l’auteur s’appuie sur des faits historiques réels, ce qui ne fait que renforcer la crédibilité de son récit.

A chaque roman, il arrive à dégager une ambiance, une atmosphère particulière qui me fait vite immerger dans l’époque où se déroule son intrigue.

Dans ses romans, ce ne sont pas des intrigues sanguinolentes où la surenchère de crimes est de rigueur. L’auteur s’appuie sur des personnages à la fois humains et complexes que l’on prend plaisir à découvrir au fur et à mesure de la lecture. Ce sont des intrigues policières où vous menez l’enquête avec son personnage principal. Vous cherchez, vous doutez avec eux.

Ici, nous accompagnons David dans sa quête de vérité. Il n’a connu aucun de ses parents. Sa mère a disparu alors qu’il n’était qu’un nourrisson et il n’a jamais su qui était son père. Même sa grand-mère maternelle Nina, qui l’a élevé, n’a jamais su qui c’était.

On sent que le fait que David n’ait pas connu ses parents a créé des manques, des handicaps, dans ses relations sociales et amoureuses et ce malgré tout l’amour qu’a pu lui apporter Nina

L’intrigue est menée de telle façon que vous appréciez les moments de suspense et de rebondissements. Les révélations finales sont très bien amenées et je ne m’y attendais pas. Ce fût une belle surprise !

À lire si vous souhaitez plonger dans cette atmosphère hollywoodienne des années 50.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s