Littérature·Thrillers, romans noirs

Sang Chaud

Sang chaud est un polar coréen écrit par Kim Un-Su et publié aux Éditions Matin Calme.

La Petite Histoire :

Huisu est un membre de la mafia coréenne. Il a la quarantaine et il va faire une profonde remise en question sur sa vie.

Mais entre les dettes et la lutte des clans, de successions, cela devra se résoudre par le sang.

L’avis de la Belette :

Ce polar est la première parution de cette jeune maison d’édition. J’ai déjà lu Bonne nuit maman, qui est le premier tome d’une trilogie, et je l’ai beaucoup aimé. Nous voici ici dans un polar introspectif au cœur de la mafia coréenne. Tout y est : des meurtres, des luttes de pouvoir, des trahisons, des moyens de tuer propres à la culture coréenne (soit ici le couteau à sashimi).

L’auteur nous montre une vision intéressante de la mafia coréenne, de ses luttes de successions, de pouvoirs. Ici les valeurs propres de ce pays en sont décuplés, notamment en ce qui concerne le respect, surtout envers les aînés, mais aussi les codes d’honneur. On va suivre Huisu qui a toujours vécu au sein de cette institution. Il connaît donc bien les codes et les valeurs propres à la mafia.

On sent toute la détresse de Huisu tiraillé entre l’homme qu’il est et celui qu’il aurait voulu être. C’est un personnage entouré mais qui se sent profondément seul. Il va alors essayer de créer sa propre famille.

Je me suis prise d’affection pour Huisu qui n’est pourtant pas un enfant de chœur. J’ai été touchée par le fait qu’il veuille se construire une vie « normale », qu’il veuille sortir de ce carcan. Oui, mais à quel prix ?

J’ai un peu été perdue au début par la multitude des personnages et des liens entre eux. Après les 50 premières pages, ce sentiment s’est dissipé. Et puis, pour vous aider, vous trouverez à la fin du livre un glossaire des lieux et des personnages.

Sang chaud est un polar très dépaysant dans lequel j’ai adoré l’ambiance. J’ai trouvé l’écriture assez cinématographique et je verrais bien ce polar adapté à l’écran.

J’ai apprécié les touches d’humour. Le style est plutôt lent et pourtant je tournais les pages frénétiquement. Si vous êtes adeptes d’actions et de nombreux rebondissements, passez votre chemin …

Une lecture aux petits oignons, pardon aux petits sushis, que j’ai dégusté avec délectation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s