Littérature·Romans

A l’Aube De Ma Troisième Vie !

A l’aube de ma troisième vie ! est un roman de Michel Grosmaire publié en auto-édition.

La Petite Histoire :

Maurelle a 28 ans et elle semble épanouie dans sa vie jusqu’au jour où elle découvre qu’elle est enceinte. Cette situation fait remonter de douloureux souvenirs de son enfance dont son compagnon Maxime n’est pas informé. Elle va devoir lui raconter son histoire…

L’avis de la Belette :

J’ai bien apprécié ce roman sur le fond, sur ce qu’il dégage en terme d’abandons, de violences mais aussi sur les conséquences du divorce. L’auteur a pris le parti de faire parler Maurelle sous une forme de livre qu’elle aurait elle-même écrit, une sorte de journal intime dans lequel on remonte le fil de son passé. Il est difficile de ne pas être sensible à l’enfance de Maurelle, aux violences qu’elle a subi aussi bien physiquement que psychologiquement. On apprend à la toute fin que cette histoire est inspirée de faits réels, ce qui ne fait que renforcer l’abjection que l’on peut ressentir pour la mère de Maurelle. Car ici il est en effet question de violences maternelles. L’auteur nous montre les violences subies par sa mère : les coups, les humiliations mais aussi le rejet, l’abandon, les insultes. Rien n’a été épargné à Maurelle. Ses parents étant divorcés, sa garde a au départ été confiée à celle-ci mais au fur et à mesure des événements, son père se rend compte que Maurelle est en danger. Il va se battre becs et ongles afin d’obtenir la garde de sa fille. Ceci va renforcer le lien entre le père et la fille. Et même adulte, ce lien perdure et on sent un amour inconditionnel entre ces deux êtres. Malgré ce qu’elle a subi dans son enfance, Maurelle a su se construire une personnalité forte et stable parvenue à l’âge adulte. Elle va bien tenter de renouer avec sa mère mais ce sera pure perte.

J’ai juste été un peu moins réceptive sur la forme de ce roman, notamment avec son écriture que j’ai trouvé assez inégale. De nombreuses annotations explicitent certains termes mais je n’ai pas trouvé que certains soient très cohérents.

Certaines personnes n’ont de mère que le nom et c’est bien ce que dénonce ici l’auteur.

J’ai reçu ce livre dans le cadre d’un service presse via le site Simplement Pro et je remercie l’auteur pour cet envoi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s