Littérature·Thrillers, romans noirs

Le Portrait De La Traviata

Le portrait de la traviata est un polar écrit par Do Jinki, traduit du coréen par Kyungran Choi et Delphine Bourgoin et publié aux Éditions Matin Calme.

La Petite Histoire :

Jeong Yumi est retrouvée morte dans son appartement avec un homme qui n’est pas son petit ami. Le commissaire Lee Yuhyeon va enquêter sur ce double meurtre. Mais l’enquête piétine et la police va être aidée par Gojin, un avocat de l’ombre.

L’avis de la Belette :

J’ai trouvé cette enquête très intrigante, qui se déroule sous forme de huis-clos. Un huis-clos non pas au sens strict du terme mais c’est ce que j’ai ressenti en le lisant, un peu comme les Agatha Christie où l’on rencontre tous les personnages et auxquels on songe un à un comme étant chacun le meurtrier. On suspecte tour à tour tous les protagonistes jusqu’à ce final auquel je n’aurais jamais penser.

L’auteur réussit à nous balader du début à la fin nous plongeant dans de fausses pistes mais l’ensemble demeure cohérent.

Les personnages sont intéressants et nous dresse des portraits de la société coréenne pas toujours très reluisants.

Il ne faut pas vous attendre à de l’action à profusion, c’est une enquête plutôt lente qui se dégage ici.

Bref, un polar coréen très agréable à lire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s