Littérature·Thrillers, romans noirs

Reine de Beauté

Reine de beauté est un thriller d’Amy K. Green, traduit par Sarah Tardy et publié aux Éditions Belfond.

Jenny Kennedy est une mini-miss de 13 ans sur laquelle sa mère misait tout. Et puis est venu le jour où Jenny a voulu arrêter et c’est à partir de ce moment-là que sa vie a basculé. Entre adolescence, premiers émois, et une forte remise en question, dysfonctionnement familial, Jenny est une adolescente en mal être. Elle n’arrive plus à s’identifier aux jeunes de son âge. Elle cherche à tout prix à fuir son environnement toxique, entre un père absent et une mère alcoolique. C’est un personnage qui m’a beaucoup touché. Mais voilà le cœur de l’intrigue, Jenny a été retrouvée violée et assassinée.

Sa sœur aînée, Virginia, est une adulte un peu paumée, au chômage, isolée socialement et familialement. Elle a le même père que Jenny (celui-ci montre ouvertement qu’il ne l’aime pas) mais sa mère s’est suicidée. Virginia se sent coupable de ne pas avoir été suffisamment proche de sa sœur pour la protéger. Elle va donc mener l’enquête pour déterminer qui s’en est pris à elle. Au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte que de nombreux secrets entourent tous les personnages.

C’est donc sur une alternance de chapitres que se déroule ce thriller. J’ai apprécié cette construction du roman. On suit Jenny dans les derniers moments de sa vie et Virginia dans la progression de l’enquête.

Si vous vous attendez à une enquête dans le monde des mini miss, ce n’est pas du tout le cas. Il vaut mieux être averti avant de commencer sa lecture afin d’éviter une déception.

Il s’agit d’un thriller assez sombre. Même si j’ai apprécié la deuxième partie, où les rebondissements sont nombreux et où le rythme s’accélère, j’ai eu plus de difficultés au début de ma lecture.

J’ai déjà dénombré un certain nombre de coquilles jusqu’à la page 150 environ ; cela m’a gêné dans ma lecture.

Le personnage de Virginia m’a aussi agacé et je n’ai pas réussi à avoir de l’empathie pour elle. Ses problèmes d’égos et de jalousie m’ont exaspéré, tout comme le fait qu’elle se substitue aux policiers pour l’enquête et qu’elle fasse passer l’enquêteur pour un abruti. C’était un personnage pourtant intéressant de prime abord.

Ces points ont fait que cette lecture aura été agréable sans plus. Ce qui est dommage car l’intrigue est intéressante, les suspects nombreux et la fin est surprenante.

J’ai reçu ce livre dans le cadre des livres voyageurs des booktrotteuses sur Instagram dont je vous ai déjà parlé. Je les remercie ainsi que les Éditions Belfond pour leur confiance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s