Littérature·Romans

Vigile

Vigile est un récit écrit par Hyam Zaytoun et publié aux Éditions Le Tripode.

La Petite Histoire :

Une nuit, son compagnon fait une crise cardiaque. Elle pense à un jeu au début mais quand elle le découvre, son univers s’effondre.

L’avis de la Belette :

Une courte lecture que j’ai lu en apnée, mon cœur pris en étau entre les sentiments éprouvés par l’auteure et la suite de cette histoire.

Ce récit est l’expérience qu’a vécu l’auteure avec son compagnon. C’est un hymne à l’amour mais aussi en la croyance de la force de l’autre. Car de la force il lui en a fallu pour pratiquer un message cardiaque de plus d’une demie-heure. À lui aussi pour s’être battu contre lui-même.

Un peu comme un journal intime, l’auteure nous révèle avec délicatesse ses pensées, ses espoirs, mais aussi l’accompagnement de l’entourage et celui du milieu médical. Elle va devoir aussi composer avec ses enfants qu’elle va tenter de rassurer alors qu’elle est incertaine pour l’avenir.

Un témoignage émouvant, une belle découverte !

Littérature·Romans

Cannibale Blues

Cannibale Blues est un roman écrit par Béatrice Hammer et publié aux Éditions D’Avallon.

La Petite Histoire :

Philippe Ramou est un enseignant français qui part s’expatrier en Afrique pour y travailler pendant 2 ans dans les années 80.

Joseph sera son boy mais il semblerait que le passé de Joseph cache de lourds secrets.

L’avis de la Belette :

L’intégration est difficile au départ pour Philippe car il ne connaît pas les codes de ce nouveau pays. Il est aussi difficile pour lui d’avoir un boy. Il va pourtant se lier d’amitié avec lui, du moins à ses yeux.

Philippe va être confronté à un nouveau pays mais également à d’autres pratiques auxquelles il n’est pas habitué.Dans ce nouveau monde, il se sent perdu. D’autant plus que l’intégration dans ce nouveau pays, avec ses collègues de travail mais aussi avec les autres expatriés sont difficiles.

Le roman se construit sur une alternance de chapitres entre Joseph et Philippe. J’ai eu des difficultés au départ à me situer dans les chapitres.

C’est un roman dans lequel il ne se passe pas grand chose mais pourtant j’y ai trouvé une certaine langueur mais aussi quelques longueurs. Il pourrait prêter à sourire mais certaines attitudes et réflexions m’ont révolté.

La séduction est aussi une thématique importante dans ce récit. Les personnages ont tous une part extravagante sauf Philippe qui semble regarder sa vie se dérouler sans rien pouvoir maîtriser.

Le passé de Joseph révèle une part plus sombre de ce continent africain mais il met aussi en avant toutes les inégalités y existants.

Bref, un roman dépaysant et éclairant.sur la situation en Afrique dans les années 80.

Cette lecture m’a été proposée en service presse par les Éditions D’Avallon. Je les remercie, ainsi que l’auteure, pour leur confiance. Je vous ai parlé il y a peu de cette maison d’édition. Elle est uniquement gérée par des bénévoles et leurs publications sont à compte d’auteur.

Littérature·Romans

Le Chant Des Cigales Après La Pluie

Le chant des cigales après la pluie est un roman de développement personnel écrit par Camille Lesur et publié aux Éditions Jouvence.

« On se demande parfois si la vie a un sens… et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie. » (Brassaï)

Cette citation peut résumer à elle seule ce roman. Tout commence lorsque Christine, un soir de solitude, décide de participer à un concours pour pouvoir rencontrer la personne qui va changer sa vie. Elle va gagner le concours mais refuse son gain mais il va quand même parvenir jusqu’à elle. Au terme de certaines péripéties, elle va se retrouver en Italie avec des personnes qu’elle ne connaît pas.

Ce fût pour moi une lecture douce et émouvante. Comment ne pas être sensible à la solitude de Christine ? En surpoids, elle a certes une bonne situation professionnelle mais elle ne s’épanouit pas dans sa vie. Se cachant derrière toujours les mêmes vêtements neutres, elle n’a pas d’ami(e)s et souffre énormément de sa solitude. Les passages concernant l’enfance de Christine m’ont beaucoup touché car je m’y suis reconnue, ayant moi-même été en surpoids dans mon adolescence, les railleries et moqueries étaient légion. Cela marque un enfant.

En Italie, elle va se retrouver entourée de belles personnes aux 2 sens du terme : belles physiquement mais aussi dans leurs caractères. Toutes ces personnes ont une joie de vivre et font preuve d’une extrême générosité. Christine va apprendre grâce à eux, les notions d’entraide, de partage, mais aussi de confiance. Car ce roman traite aussi de la confiance, la confiance en soi, mais aussi sur l’acceptation de soi, savoir s’accepter tel que l’on est en évitant les barrières imposées par les diktats de la société actuelle.

Bref, une lecture qui a su me toucher au corps et au cœur.

Camille Lesur est avocate et est la lauréate du Grand Prix du roman bien-être 2020 organisé conjointement par les Éditions Jouvence et les Éditions Librinova.

Ce roman sort aujourd’hui. J’ai eu le privilège de le lire en avant-première grâce au cercle des lecteurs des Éditions Jouvence et j’ai le plaisir de vous annoncer qu’une partie de cet avis est publié dans le livre. C’est avec une certaine émotion que j’ai appris cette excellente nouvelle. Je tiens à remercier les Éditions Jouvence, Camille Lesur, mais aussi Camille Grosjean et Charlène Guinoiseau avec lesquelles j’ai eu plaisir à échanger lors de cette belle aventure.

Littérature·Romans

Dissonance

Dissonance est un roman écrit par Amélie Noël et publié aux Éditions La Trace.

Noémie est une enfant à part. Faisant partie d’une famille où l’affection parentale n’est pas au rendez-vous, elle est proche de son frère Jean qui lui ressemble beaucoup. C’est une enfant précoce intellectuellement mais dont les rapports avec les autres sont difficiles. Elle est plus dans l’observation que dans l’action, comme si elle regardait les autres vivre leur vie. Noémie sent bien cette différence, cette dissonance entre elle et les autres mais elle vit tant bien que mal avec. La dissonance est une douance émotionnelle et cognitive en termes psychiatriques.

Un drame va se produire qui risque de courir à la perte de Noémie… Jusqu’à … Jusqu’à cette main tendue…

rpt

C’est un roman court mais qui m’a profondément touchée, émue… Les phrases courtes ponctuent le récit jusqu’au drame comment si on ressentait le malaise dans la vie de Noémie.

C’est ici une histoire de main tendue, pas de celles forcément que l’on pourrait attendre… Il y a des rencontres qui changent des vies et c’est ce qui s’est passé pour Noémie. Cette main tendue qui va enfin permettre à Noémie d’être telle qu’elle est.

On y parle aussi des non-dits, des secrets de famille et ce que le corps perçoit avant notre conscience. Car Noémie va se faire mal physiquement pour réussir à gérer sa douleur émotionnelle.

Une écriture fine et sensible et à la fois précise et rude. Sans pathos, on sent le regard du soignant envers ce personnage de Noémie, issu à la fois de faits vécus ou observés.

La couverture est splendide comme les autres ouvrages que j’ai commencé à regarder de cette maison d’édition.

J’ai reçu ce roman via Babélio lors de la masse critique du mois d’août. Je remercie Babélio ainsi que l’auteure et la maison d’édition pour cet envoi et leur confiance.

Littérature·Romans

Tango, Place des Miracles

Tango, Place des Miracles est un roman écrit par Fernando Paz et publié aux Éditions Librinova.

Mamma Mia ! La tour de Pise s’est effondrée et cela sous les yeux de Léandro, seul témoin de cet incident. Mais que s’est-il passé ? Attentat ? Effondrement ? Léandro va se retrouver mêlé au cœur de l’enquête.

Léandro est un bandonéoniste. Je ne connaissais pas cet instrument et j’ai effectué mes p’tites recherches pour savoir de quoi il retournait. Il joue dans un spectacle de Tango. C’est un être solitaire, que ses collègues de travail connaissent peu finalement. Il a une vie sans attaches, de par son métier notamment. Il est néanmoins un être avec du caractère mais aussi bienveillant envers ses compatriotes.

Fernando Paz m’a fait voyager non seulement physiquement, entre l’Italie et l’Argentine, terre du Tango mais aussi terre natale de Léandro mais également introspectivement au cœur de la vie de Léandro. Il y est aussi question de la notoriété, ce qu’elle peut engendrer de bon et de moins bon, par le biais des réseaux sociaux et des médias notamment. On en apprend aussi beaucoup également sur les dessous d’une tournée d’un groupe de spectacle. Ce que cela implique financièrement mais aussi les interactions du groupe qui peuvent parfois impactées la bonne tenue du spectacle. Ici, le spectacle va être mis en avant du fait que Léandro a été la seule personne présente lors de l’effondrement de la tour de Pise. L’affluence des spectateurs est majorée de ce fait-là et pas forcément pour le spectacle en lui-même. Ceci va être inversé à partir du moment où Léandro va être accusé d’avoir volontairement fait chuter la Tour.

L’intrigue policière est aussi intéressante dans le sens où l’on cherche avec eux si Léandro est impliqué. Au final, la tour de Pise reste au second plan mais ça ne m’a pas dérangé. J’ai beaucoup aimé connaître la vie, le parcours de Léandro et ses passions.

Un roman qui se lit bien, la plume de l’auteur est des plus agréables. C’est un premier roman réussi. Je ne connais pas cet auteur mais on sent la passion qui l’anime sur ces thématiques. D’après mes recherches, l’auteur est lui-même argentin et musicien, ceci explique cela.

Et on en parle de cette très belle couverture, qui résume bien ce roman ? On y voit clairement un bandonéon pour vous donner une idée.

Ce roman est un service presse et m’a été proposé par l’auteur via Netgalley. Je le remercie pour sa confiance et ce bon moment de lecture.