Littérature·Romans

13 à Table ! 2017

Ce recueil de 13 nouvelles sort chaque année à la fin du mois de novembre chez les Éditions Pocket. Le livre ne coûte que 5 euros et permet de donner 4 repas aux Restos du Cœur. Chaque année, ce recueil a un thème différent, celui de l’année 2017 étant l’anniversaire. Comme souvent dans ce genre de recueils, les nouvelles sont plus ou moins inégales. Je vous ai fait un classement de celle que j’ai le plus aimé à celle que j’ai le moins apprécié.

Le chemin du diable de Maxime Chattam : une nouvelle fantastique très angoissante, lue le soir d’ Halloween. Très efficace !

Lasthenie de Franck Thilliez : une nouvelle sous forme de thriller sur les groupes sanguins rares.

J’ai appris le silence de Karine Giebel : l’anniversaire d’un détenu accusé injustement et qui a décidé de se venger.

Un joyeux non-anniversaire de Françoise Bourdin : une nouvelle douce et attendrissante sur l’anniversaire d’une mère attendant chaque année son fils.

Merci la maîtresse d’Agnès Martin-Lugand : une nouvelle où une mère se voit confier l’anniversaire de son enfant à l’école qu’elle va devoir préparer avec un autre père de famille

Accords nus de Marc Lévy : une rencontre entre 2 jeunes gens atypique.

Fuschia de Yann Queffélec : une mère se bat corps et âme contre son ex-mari afin de pouvoir fêter l’anniversaire tant promis à sa fille.

Le soleil devrait être au rendez-vous dimanche d’Agnès Ledig : une nouvelle douce sur un père divorcé qui souhaite fêter l’anniversaire de son fils de façon inoubliable.

Cent ans et toutes ses dents de François d’Epenoux : l’anniversaire d’une petite mamie centenaire et acariâtre.

Les 40 ans d’un fakir de Romain Puértolas : une nouvelle divertissante sur le thème de la double identité.

Tu mens, ma fille ! D’Alexandra Lapierre : une mère qui a menti toute sa vie et qui va le faire payer à sa fille.

L’échange de Bernard Minier : un échange de corps et d’esprit auquel je n’ai pas adhéré.

« Le voilà, ton cadeau » de Caryl Férey : celle que je n’ai pas du tout comprise…

Littérature·Romans

Changement De Programme

Changement de programme ! Un pari risqué est un roman écrit par Céline Galaell et publié en auto-édition.

La Petite Histoire :

Margaux, 25 ans, semble épanouie dans sa vie. Entourée de ses 2 meilleurs amis avec lesquels elle habite en colocation, elle travaille en plus dans la même entreprise qu’eux. Elle est aussi épanouie professionnellement car elle travaille dans le milieu audiovisuel. Son but ultime : devenir présentatrice météo. Quand elle postule à ce poste, elle se le voit refuser. Pour quel motif ? Elle ne correspond pas au profil. Or, Margaux est obèse.

L’avis de la Belette :

J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour Margaux qui sous ses airs de femme forte est une personne relativement fragile. Pour pouvoir parvenir au job de ses rêves, elle fait un deal avec son patron. Elle aura le poste tant convoité si elle perd 40 kg en 2 mois. Mission impossible me direz-vous ? Et pourtant Margaux va se donner tous les moyens pour y parvenir, quitte à mettre sa vie en danger. Elle va peu à peu sombrer dans l’anorexie, ce qui va la conduire à une hospitalisation forcée. Margaux va alors essayer de comprendre l’élément déclencheur de ces troubles du comportement alimentaire. Toujours épaulée et soutenue par le corps médical et par ses amis, elle va se battre pour s’en sortir.

Ce roman est très représentatif de ce qu’il se passe dans le milieu audiovisuel, entre autres, concernant la grossophobie. Si vous ne correspondez pas à une norme parfaite, vous n’y arriverez pas et pourtant combien de talents relégués à cause de ce type de discriminations ?

J’ai beaucoup souffert avec Margaux dans ces périodes de perte de poids. J’ai ressenti une énorme détresse pour elle et une forte envie de l’aider. De l’aider comme ses amis Tom et Maxime qui se sentent impuissants face à la détresse de leur amie.

C’est un premier roman qui est très agréable à lire, malgré quelques petites maladresses mais qui n’ont pas perturbé ma lecture.

Bref, une histoire très intéressante à lire avec des thématiques fortes et bien traitées. Que ce soit la grossophobie, les troubles du comportement alimentaire mais également l’amitié qui tient une place très forte dans ce roman.

Ce roman est le premier tome d’une trilogie que j’ai pu lire grâce à la proposition de l’auteure via le site Simplement Pro et je n’ai qu’une hâte, retrouver Margaux et sa bande de potes dans les prochains tomes!

Littérature·Romans

Un Espoir d’Automne

Un espoir d’automne tome 1 l’origine du murmure est un roman en 3 tomes écrit par Thomas Labrosse et publié aux Éditions Librinova.

La Petite Histoire (de l’éditeur) :

Interdites en France, les recherches d’Angélique sur les cellules souches sont pourtant sur le point d’accoucher de résultats spectaculaires. Certains souhaitent par tous les moyens s’emparer des travaux de la jeune Lyonnaise qui permettraient de prolonger considérablement la durée de vie. Mais nos sociétés sont-elles prêtes à subir un tel bouleversement ? Et surtout à quel prix ?

Brisé par la disparition de son épouse et de son fils sept ans plus tôt, Marc sombre quant à lui chaque jour un peu plus vers le néant. Loin des préoccupations médicales qui agitent le monde extérieur, il recherche sa fille portée disparue depuis le drame. Mais qu’est-elle devenue entre-temps ? Il enquête et se retrouve malgré lui sur la piste d’une jeune femme mystérieuse, présentée comme une criminelle. Qui est-elle ? La retrouvera-t-il assez tôt pour éviter le pire ?

L’avis de la Belette :

J’ai lu ce roman dans le cadre d’un service presse proposé par les Éditions Librinova. Je les remercie ainsi que l’auteur pour leur confiance. Habituellement, ces propositions me réservent de belles surprises. Ce ne fut pas le cas ici et je vais vous expliquer pourquoi.

Dans ce roman, il y a trop de personnages, ce qui m’a perdu. Dès que je pensais comprendre les liens entre eux, un nouveau apparaissait qui chamboulait tout. Il y a tout d’abord Marc qui a perdu sa fille Charlotte placée alors qu’il n’arrivait pas à se remettre du décès de sa femme et de son fils. Angélique est une jeune chercheuse qui travaille sur les cellules souches qui reprend contact avec son ex Raphaël. Ce dernier est aussi épris d’une mystérieuse femme Enora. Raphaël pratique des concours de capoeira et est en compétition avec Gabriel dont le père Philippe a fait fortune de manière pas très honnête dans le milieu pharmaceutique. Ludovic est un jeune homme solitaire mais qui semble doté d’une très grande intelligence. Il va tomber amoureux de Kathleen, une mystérieuse jeune femme qui semble jouer avec lui. Kathleen a avec ses parents des rapports houleux. Elle a un petit frère féru d’informatique qui va aider Enora dans des recherches. Et puis il y a le magnat pharmaceutique chinois avec son sbire. Et puis Enora est recherchée par de mystérieuses personnes… Bref, vous êtes perdus ? Je l’ai été aussi à maintes reprises et je ne suis pas sûre encore d’avoir saisi tous les liens. Cette prolifération de personnages ne m’a pas permis de m’attacher à aucun d’entre eux et sur 400 pages, c’est relativement long.

Et en parlant de personnages, certaines redondances m’ont lassé, comme les apparitions/disparitions de Kathleen et Enora. Des personnages mystérieux c’est bien mais j’aurais aimé être un peu plus éclairée pendant ma lecture.

On me promettait un roman qui traitait des cellules souches. Or ce sujet est très peu abordé et j’ai accepté ce titre pour cette thématique. Certes, ce roman fait partie d’une trilogie. On peut considérer que ce premier tome est introductif. Il ne se passe pas grand chose en effet, hormis les 50 dernières pages où l’action s’accélère. J’aurais préféré que celle-ci intervienne plus tôt afin que j’eus plus envie de retourner à ce roman quand je le posais.

J’ai néanmoins été sensible à la plume de l’auteur mais ce ne fut malheureusement pas suffisant pour m’avoir donné envie de me plonger dans les 2 autres tomes. Je me demande juste si j’étais le bon public ciblé pour cette lecture. Je pense qu’il peut parvenir à trouver son public. N’hésitez pas à venir m’en parler si vous l’avez lu.

Littérature·Romans

Vigile

Vigile est un récit écrit par Hyam Zaytoun et publié aux Éditions Le Tripode.

La Petite Histoire :

Une nuit, son compagnon fait une crise cardiaque. Elle pense à un jeu au début mais quand elle le découvre, son univers s’effondre.

L’avis de la Belette :

Une courte lecture que j’ai lu en apnée, mon cœur pris en étau entre les sentiments éprouvés par l’auteure et la suite de cette histoire.

Ce récit est l’expérience qu’a vécu l’auteure avec son compagnon. C’est un hymne à l’amour mais aussi en la croyance de la force de l’autre. Car de la force il lui en a fallu pour pratiquer un message cardiaque de plus d’une demie-heure. À lui aussi pour s’être battu contre lui-même.

Un peu comme un journal intime, l’auteure nous révèle avec délicatesse ses pensées, ses espoirs, mais aussi l’accompagnement de l’entourage et celui du milieu médical. Elle va devoir aussi composer avec ses enfants qu’elle va tenter de rassurer alors qu’elle est incertaine pour l’avenir.

Un témoignage émouvant, une belle découverte !

Littérature·Romans

Cannibale Blues

Cannibale Blues est un roman écrit par Béatrice Hammer et publié aux Éditions D’Avallon.

La Petite Histoire :

Philippe Ramou est un enseignant français qui part s’expatrier en Afrique pour y travailler pendant 2 ans dans les années 80.

Joseph sera son boy mais il semblerait que le passé de Joseph cache de lourds secrets.

L’avis de la Belette :

L’intégration est difficile au départ pour Philippe car il ne connaît pas les codes de ce nouveau pays. Il est aussi difficile pour lui d’avoir un boy. Il va pourtant se lier d’amitié avec lui, du moins à ses yeux.

Philippe va être confronté à un nouveau pays mais également à d’autres pratiques auxquelles il n’est pas habitué.Dans ce nouveau monde, il se sent perdu. D’autant plus que l’intégration dans ce nouveau pays, avec ses collègues de travail mais aussi avec les autres expatriés sont difficiles.

Le roman se construit sur une alternance de chapitres entre Joseph et Philippe. J’ai eu des difficultés au départ à me situer dans les chapitres.

C’est un roman dans lequel il ne se passe pas grand chose mais pourtant j’y ai trouvé une certaine langueur mais aussi quelques longueurs. Il pourrait prêter à sourire mais certaines attitudes et réflexions m’ont révolté.

La séduction est aussi une thématique importante dans ce récit. Les personnages ont tous une part extravagante sauf Philippe qui semble regarder sa vie se dérouler sans rien pouvoir maîtriser.

Le passé de Joseph révèle une part plus sombre de ce continent africain mais il met aussi en avant toutes les inégalités y existants.

Bref, un roman dépaysant et éclairant.sur la situation en Afrique dans les années 80.

Cette lecture m’a été proposée en service presse par les Éditions D’Avallon. Je les remercie, ainsi que l’auteure, pour leur confiance. Je vous ai parlé il y a peu de cette maison d’édition. Elle est uniquement gérée par des bénévoles et leurs publications sont à compte d’auteur.