Littérature

Mémé Cornemuse

Mémé Cornemuse une saga écrite par Nadine Monfils, aux Éditions Pocket.

Nadine Monfils est aune auteure belge. La saga des Mémé Cornemuse comprend 5 tomes :

  • Les vacances d’un sérial killer : dans ce tome, on découvre Mémé Cornemuse en vacances avec sa famille. Dès le début, je ne savais pas que la Mémé serait la star de ce roman. C’est l’histoire d’une famille belge un peu bidochon qui va passer des vacances qui ne vont pas se passer exactement comme prévu.
  • La petite fêlée aux allumettes : Nake, élevée par sa grand-mère, va se rendre compte qu’elle a un « pouvoir » à la mort de celle-ci. Et c’est sans compter sur l’intervention de Mémé Cornemuse.
  • La vieille qui voulait tuer le bon Dieu : après une arrestation, Mémé Cornemuse se retrouve concierge dans un immeuble. Or, pour elle c’est un boulot en or car c’est l’endroit idéal pour préparer un braquage de bijouterie.
  • Mémé goes to Hollywood : cette fois-ci, c’est décidé : Mémé Cornemuse part à la rencontre de son idole JCVD (comprenez Jean-Claude Van Damme). Pour cela, elle doit se rendre à Hollywood. Mais comme d’habitude avec elle, tout ne va pas se passer comme prévu.
  • Maboul Kitchen : Mémé Cornemuse vit en maison de retraite et cherche à s’enfuir de cet endroit. Elle part avec un homme qui à sa mort va lui léguer une fortune dont elle fera un usage tout particulier…

L’avis de la Belette :

Une Mémé complètement barrée, nymphomane et vulgaire. Son seul but dans la vie ? Séduire JCVD (Jean-Claude Van Damme). Et pour aboutir à ses fins, cette mamie pas comme les autres a plus d’un tour dans son sac quitte à laisser des cadavres derrière elle. Son autre idole ? Annie Cordy et attention à vous si vous en dites du mal…

C’est drôle, complètement décalé et ça part dans tous les sens. L’auteure joue beaucoup avec les mots. Un univers loufoque, ne cherchez pas toujours du sens à ce que vous lisez… Ce style ne conviendra pas à tous. Commencez par le premier et vous saurez si vous y adhérez. Ils sont tous sur le même ton. Pour ma part, essayer Mémé, c’est l’adopter ! De bons moments de détente et de franche rigolade en perspective.

L’auteure, qui vit à Montmartre, ne manque pas de faire des clins d’œil à son cher pays natal, la Belgique. Au cours de ces tomes, vous en apprendrez beaucoup sur ce pays en terme de coutumes, de mangeage, de breuvage, d’expressions toutes aussi hilarantes les unes que les autres et de nouveaux noms d’oiseaux.

Dans ce dernier tome, un personnage d’une autre saga de l’auteure, Elvis Cadillac, fait une petite apparition, comme un passage de relais. J’ai hâte de le découvrir. Une Mémé que j’ai eu de la peine de quitter pour ce 5ème et dernier opus… Elle va me manquer, Mémé Cornemuse !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s