The Black November

The Black November est un challenge littéraire créé par la youtubeuse et bookstagrammeuse Séverine, Il est bien ce livre, depuis 3 ou 4 ans il me semble. C’est ma 2ème participation et je l’attendais avec impatience.

En quoi ça consiste ? Lire des polars, romans noirs, thrillers pendant tout le mois de novembre (oui, j’ai un peu de retard pour vous en parler…), pour les faire sortir de notre PAL (Pile A Lire pour les non-initiés). A chaque semaine, une consigne nous aide dans nos choix. Voici les thématiques retenues cette année :

Voici donc la PAL que je me suis constituée pour ces 5 semaines, sachant que j’ai déjà bien entamé mes lectures et que j’en suis à la semaine 3 :

Pour la S1 :

Les Génies du mal de Jacques Pradel.

Pour la S2 :

Nuit Blanche de Nicolas Druart

L’œil de Caine de Patrick Bauwen

Cyanure de Camilla Läckberg

Pour la S3 :

La mystérieuse affaire de Styles d’Agatha Christie.

Pour les S4 et S5, tout se complique, impossible de faire des choix alors j’ai fait un mix regroupant ces 2 thématiques : un auteur jamais lu et un titre de 3 mots.

Serre-moi fort de Claire Favan

Je sais pas de Barbara Abel

Haut le chœur de Gaëlle Perrin-Guillet

Mon ombre assassine d’Estelle Tharreau

Am Stram Gram de M.J.Arlidge

Sous ses yeux de Ross Armstrong

Et un petit dernier acheté dans un salon : Bill, dangereuse innocence de Chris Loseus.

Si vous voulez nous rejoindre, un groupe Facebook y est dédié. Ce challenge vous intéresse ? L’avez-vous commencé? Faites-vous de bonnes lectures ? Dites-moi tout !

Liens :

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UC5Kc1H1njIiAOie5ki3iSwA

Instagram : https://www.instagram.com/ilestbiencelivre/?hl=fr

Facebook : https://www.facebook.com/groups/TheBlackNovember/

Fondant Nutella-Mascarpone

Un peu de douceur pour passer les looooooooongues soirées d’hiver qui s’annoncent… Il me restait un peu de Nutella, et j’ai trouvé une p’tite recette que j’ai adapté pour l’utiliser.

Ingrédients :

100g de chocolat

100g de mascarpone

4 œufs

60g de sucre

40g de farine

Préparation :

Dans une jatte, battre le Nutella et le mascarpone jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Dans un autre saladier, battre les œufs et le sucre. Ajouter la farine et mélanger.

Mélanger les 2 préparations, jusqu’à ce que l’ensemble soit bien incorporé.

Mettre le mélange dans un moule graissé s’il n’est pas en silicone. Enfourner pour 20 minutes à 200°C (thermostat 7).

Bon appétit !

La Petite Amie

La Petite Amie, roman à suspense de Michelle Frances aux Éditions Pocket.

La Petite Histoire :

Laura a tout d’une vie en apparence heureuse : mariée, une situation confortable et une relation fusionnelle avec Daniel, son unique enfant.

Mais tout va se compliquer quand Daniel lui présente Cherry, sa nouvelle petite amie.

L’avis de la Belette :

Un roman qui me faisait envie depuis sa sortie et que j’ai reçu lors d’une masse critique Babélio, que je remercie pour cet envoi.

Annoncé comme thriller, je ne trouve pas que ce roman en soit un. Il s’agit plutôt d’un roman à suspense, même si au final le suspense il n’y en a pas.. ou peu…

J’ai trouvé cette intrigue sans surprise, cousue de fil blanc. J’ai même eu parfois l’impression de voir les téléfilms d’après-midi. Dès le départ, j’ai su comment ce livre allait se terminer.

Il ne se passe pas grand chose pendant ces quelques 500 pages. Ce fut long et lent. Les dialogues ont souvent sonné faux et j’ai plusieurs fois levé les yeux au ciel.

Même les personnages ne sont pas attachants entre le mari blasé, le fils tiraillé entre sa copine et sa mère, la mère et la petite amie, matérialistes et vénales au possible… Le seul petit point positif serait la relation entre Cherry et sa mère mais c’est malheureusement bien le seul que j’ai réussi à trouver, en cherchant bien. Mais ils m’ont plus agacé qu’autre chose.

Bref, je n’ai pas aimé !

A la ligne

A la ligne

récit autobiographique de Joseph Ponthus

aux Éditions La Table Ronde

La Petite Histoire :

L’auteur a dû travailler à l’usine

un travail « alimentaire »

ayant déménagé pour suivre son épouse

Il nous parle de son expérience

L’avis de la Belette :

Mon avis sera à contrecourant

de tout ce que j’ai pu lire sur ce livre

Le style est déroutant

sans virgules ni points

mais au final je m’y suis bien adaptée

Le travail à l’usine est bien décrit

Ce travail à l’usine je le connais

la répétition des gestes le travail à la chaîne et le rythme infernal

mon père l’a pratiqué pendant plus de 40 ans

Il est bien décrit dans ce qu’il recèle de souffrance

de souffrance physique par les corps meurtris

mais aussi dans la souffrance psychologique

la peur du lendemain notamment

Pour mettre des mots sur ses maux

il décide d’écrire ce qu’il vit au quotidien ses ressentis

Le problème que j’ai eu concerne le ton

Je l’ai trouvé présomptueux limite condescendant

envers ses collègues de travail mais aussi envers sa conjointe

Une impression que lui seul est érudit et que les ouvriers sont des personnes incultes

Un peu d’humilité aurait été appréciable

Point

A la ligne.

Broyé

Broyé, roman noir de Cédric Cham aux Éditions Jigal Polar.

La Petite Histoire :

Matthias est un jeune fugueur. il a été enlevé et séquestré dans une cage dans le but d’être « dompté ».

Christo garde les séquelles d’une enfance difficile jusqu’à sa rencontre avec la jeune Salomé, synonyme d’espoir.

Un lien unit Matthias et Christo, mais lequel ?

L’avis de la Belette :

Un roman qui a été marquant pour moi. Marquant dans le sens où 15 jours après l’avoir terminé, Matthias et Christo me hantent encore. Je pense souvent à ces 2 personnages, « broyés » par leurs destins. Ces personnages sont des écorchés vifs dans ce roman sombre, noir, très noir, où on espère une lueur d’espoir lorsque apparaît Salomé. Mais j’ai « broyé » du noir à la fin… Un roman sur la noirceur profonde de l’être humain. J’ai ressenti une empathie telle pour ces personnages que j’ai souvent souffert avec eux.

Un roman qui m’a beaucoup interrogé. Notre destin est-il tout tracé ? Peut-on se sortir des stigmates d’une enfance difficile ? Quel adulte deviennent ces enfants martyrisés ? Jusqu’où le manque d’amour dans l’enfance impacte-t-elle le psychisme de l’adulte en construction ? Ce roman m’a rappelé l’expérience de l’orphelinat. Expérience dans laquelle 2 groupes de bébés étaient créés : un qui allait recevoir amour, tendresse et affection, tandis que l’autre n’en recevait pas. Dans celui qui n’en recevait pas, les bébés sont devenus fous, au sens psychiatrique du terme. On peut aussi mettre en lien ce roman avec l’expérience de Milgram concernant la soumission. Des personnes ont envoyé des chocs électriques (fictifs), tout ça parce qu’une personne en blouse blanche représentant l’autorité, le leur demandait. Et ce, tout en connaissant les conséquences possibles sur la santé de ces chocs électriques. Les participants pensent faire l’objet d’une étude sur la mémoire. Par le biais d’un tirage au sort biaisé, ils deviennent le professeur d’un élève qui n’est autre qu’un complice de l’expérimentateur. A chaque mauvaise réponse de l’élève, ils doivent leur infliger des chocs électriques. Et ce, sous la supervision d’un homme en blouse blanche lui intimant des ordres de poursuivre.

Les chapitres sont courts. Les dialogues et le récit sont percutants. Ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains. C’est parfois assez violent. Je me suis demandée jusqu’au bout de quelle horreur l’auteur allait nous amener.

Une Playlist à la fin vous permettra de vous replonger dans les moments marquants de ce récit. C’est mon premier roman de cet auteur et je vais le suivre de très près.

Bref, c’est un coup de cœur !

One Pot Pasta à la Courge

Les cucurbitacées commencent à fleurir les rayons de légumes. C’est l’occasion de tester cette recette pour 2 personnes, trouvée dans un numéro du magazine Veggie!

Ingrédients :

100g de tagliatelles

200g de potimarron coupé en dés

1 petit oignon

2 c à s d’huile d’olive

Des feuilles de sauge

Préparation :

Dans une cocotte, faire chauffer 1 c à s d’huile d’olive et faire saisir l’oignon pendant 2-3 minutes. Ajouter les pâtes et la courge. Saler et poivrer.

Ajouter 40cl d’eau, mélanger et couvrir. Laisser cuire pendant environ 12 minutes.

En attendant, faire chauffer dans une poêle 1 c à s d’huile d’olive et saisir les feuilles de sauge pendant 1 à 2 minutes. Les réserver sur du papier absorbant et en parsemer le plat lorsqu’il est prêt.

Bon appétit !

Je te hais

Je te hais, thriller de Gilles Caillot aux Éditions Terranova.

La Petite Histoire :

Marc a vécu un drame familial dans son enfance. Quelques années plus tard, il est devenu flic. La disparition de deux enfants semblent être en lien avec son douloureux passé…

L’avis de la Belette :

Un thriller qui va vous rendre fous dans tous les sens du terme. L’auteur nous mène en bateau de bout en bout, jusqu’à la fin… Magistrale ! J’ai soupçonné tour à tour tous les personnages et il s’est avéré qu’au final mon intuition de départ était la bonne. Mais Gilles Caillot a su brouiller les pistes… Et mon cerveau. Je me suis souvent demandée ce qui relevait du réel ou de l’imaginaire.

Marc, son personnage principal, est très fouillé et son aspect psychologique est à la fois développé et tout en finesse. L’auteur nous démontre une des possibles conséquences des traumatismes vécus dans l’enfance.

Le thriller se construit sur une alternance passé-présent, sans temps mort avec de nombreux rebondissements. Les chapitres sont courts et l’ensemble donne du rythme au récit. Ce fut une lecture addictive.

C’est mon premier thriller de cet auteur et j’ai beaucoup apprécié sa plume, à la fois incisive et dynamique. Un auteur que je vais suivre de près.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé !