Littérature·Romans

Soif

Soif, roman d’Amélie Nothomb aux Éditions Albin Michel.

La Petite Histoire :

Jésus de Nazareth vit ses derniers jours sur Terre. Il nous explique ce qu’il ressent, sa vision des hommes et de l’humanité.

L’avis de la Belette :

La rentrée littéraire sans un roman d’Amélie Nothomb n’est pas une rentrée littéraire réussie pour moi. Chaque année, j’attends fébrilement son nouveau roman en me demandant de quel sujet elle va traiter.

Autant vous dire que cette année, je fus largement surprise de voir qu’il y fût question de religion. Surprise, et en même temps, j’avais beaucoup d’appréhension. Non seulement le pari est risqué de vouloir parler des derniers moments de la vie de Jésus mais aussi de par le fait que les romans traitant de ce sujet ne m’intéressent en général pas.

N’est pas Amélie Nothomb qui veut et elle réussit avec ironie et humour à nous relater les derniers jours d’un homme plus « humain » que la religion veut nous présenter. Elle nous montre un Jésus depuis son procès, son chemin de croix, sa crucifiction, sa mort et même au-delà…

Un opus un peu provocateur, ce qui n’est pas dans la lignée de ses œuvres, mais qui va diviser autant qu’il va faire parler. Certains diront qu’elle est allée trop loin, notamment en lui prêtant une liaison avec Marie-Madeleine. Mais les bases théologiques sont posées et fiables.

Une œuvre déstabilisante pour les aficionados de l’auteure. Néanmoins, elle réussit à interpeller et à poser le débat sur certaines questions concernant le corps et la mort.

Une fin qui m’a laissé un peu sur ma « Soif », habituée aux revirements nothombiens.

Bref, j’ai beaucoup aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s