Littérature·Romans

La Plus Précieuse des Marchandises

La plus précieuse des marchandises, un conte de Jean-Claude Grumberg aux Éditions Seuil.

La Petite Histoire :

Cette histoire commence comme un conte. Un couple de bûcherons en mal d’enfant, en voit arriver un grâce à la Providence … La Providence, vraiment ?

L’avis de la Belette :

Certes, si vous lisez beaucoup de littérature sur la Shoah, car c’est bien ce dont il s’agit ici, vous n’apprendrez rien de nouveau. Non, l’originalité de ce roman réside avant tout dans sa forme, le conte. Un livre qui commence en effet comme un conte avec des bois, des gentils, des méchants mais qui se joue dans une dramatique réalité. Y-a-t-il une morale ? Lisez ce livre pour le savoir.

L’auteur nous dit qu’au final dans cette histoire rien n’est vrai, mais en fait pas vraiment. Son père a été déporté dans un camp de concentration. Il met ce récit en lien avec des faits historiques.

Un récit qui m’a beaucoup perturbé et auquel je songe encore. C’est touchant, émouvant, percutant, marquant, à mettre entre toutes les mains. Un moyen novateur de traiter la Shoah dans la littérature. Un conte aussi beau que cruel, parfois poétique même dans les scènes d’horreurs. Ce livre est vraiment très court et se lit très facilement. Il est accessible à tous.

Un certain nombre de livres m’ont touché depuis le début de l’année, mais celui-ci est celui qui me marquera le plus à long terme. Je ne peux que vous conseillez de le lire et ensuite, de l’offrir.

Bref, c’est un coup de cœur – coup de poing !

2 commentaires sur “La Plus Précieuse des Marchandises

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s