Littérature·Thrillers, romans noirs

The Black November 3ème semaine

Pour cette 3ème semaine du challenge The Black November, il fallait lire des thrillers qui traitent des enfants. J’ai lu 2 livres mais qui malheureusement ne m’ont pas convaincu.

Inexorable de Claire Favan publié aux Éditions Pocket :

De quoi ça cause ? Alexandra voit son mari se faire arrêter de manière brusque à leur domicile en présence de Milo, leur fils. Une arrestation qui marquera Milo et Alexandra … Inexorablement …

Ce que j’en ai pensé ? Ce roman n’est pas un thriller mais plutôt un roman sociétal sur la différence, la notion de bouc émissaire, le fonctionnement des groupes, du harcèlement scolaire et au final tout ce qu’une mère peut faire pour son enfant. Il traite des choix que l’on fait dans sa vie et qui ont des répercussions sur notre entourage et les prochaines générations. Un roman fictionnel mais aussi personnel, peut-être un peu trop pour moi, la préface écrit par son fils nous éclaire sur le choix de la thématique de ce roman. Mais une impression de règlement de comptes avec l’éducation nationale. Des répétitions au début, des longueurs, font que j’ai mis du temps à rentrer dedans. J’ai aussi été déçue par la fin qui m’a laissé sur ma faim. J’ai largement préféré Serre-moi fort.

Réflex de Maud Mayeras publié aux Éditions Anne Carrière :

De quoi ça cause ? Iris est photographe sur des scènes de crimes. Ayant perdu son fils onze ans plus tôt dans des circonstances tragiques, son passé va remonter à la surface avec la présence d’un sérial killer dans sa ville natale.

Ce que j’en ai pensé ? Par où commencer ? Je n’ai pas aimé. Ni le style, ni la narration, à aucun moment l’auteure n’a réussi à m’emporter dans son récit. Récit dans lequel d’énormes invraisemblances m’ont fait lever au ciel et j’ai eu souvent envie de laisser tomber. Le style narratif est très long, très lent, et les révélations ne m’ont absolument pas convaincues. C’est un récit dans lequel je pensais que la photo allait être un élément central et bien non, rien. Je n’ai d’ailleurs pas compris le titre. Je n’ai pas compris non plus la construction, pourquoi être remonter si loin dans la genèse… J’ai eu une impression de surenchère dans les descriptions qui n’ont pas servi à l’histoire. C’est ce que j’avais déjà ressenti en lisant Hématome, du glauque pour du glauque. Un 2ème et dernier essai raté avec cette auteure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s